5 fausses croyances très répandues qui vous empêchent d’être heureux-(se)


Vous est-il déjà arrivé de vous sentir coupable de ne pas réussir à être plus heureux ? Avez-vous déjà eu l’impression que les autres autour de vous étaient plus épanouis que vous ? 

Malgré tous vos efforts, vous n’arrivez pas à vous sentir mieux. Vous savez que vous avez plusieurs raisons d’être reconnaissant mais il y a toujours ce problème qui vous prend la tête et vous n’arrivez pas à le sortir de vos pensées. (que ce soit une relation de couple qui ne vous comble pas, un travail qui vous déplaît, des inquiétudes pour l’avenir ou ce stress qui vous poursuit…) Et vous êtes fatigué d’essayer de vous contrôler, sans succès. 

Dans cet article, vous allez découvrir qu’il y a de fausses croyances très répandues dans notre monde actuel qui vous font vous sentir ainsi et vous empêchent d’être véritablement heureux. Ces mythes vous poussent à agir d’une façon qui vous éloigne au contraire, tout en croyant bien faire, d’une vie vraiment épanouissante. 

Plusieurs des fausses croyances évoquées ici ont été  décrites par le Docteur Russ Harris. Celui-ci se base sur la thérapie ACT (thérapie d’ACceptation et d’engagemenT) qui s’appuie sur de solides recherches scientifiques. 

Cet article pourrait vous surprendre car les mythes dont nous allons parler sont assez différents de ce que nous avons l’habitude d’entendre. Certains pourraient même vous déplaire dans un premier temps. Mais il est important de prendre conscience de ces fausses croyances afin de vous en libérer et de pouvoir améliorer votre vie. 

Imaginez : ne plus avoir besoin d’attendre pour commencer à vivre, vous ficher la paix et simplement profiter de votre existence..


1. Le bonheur est l’état naturel de tous les êtres humains


Tout dans notre société vous pousse à croire que votre vie ne devrait être que joie, plaisir et plénitude jusqu’à la fin de vos jours. 

Les happy ends hollywoodiens entretiennent cette idée qu’il est possible de vivre parfaitement heureux jusqu’à la fin des temps. Le héros a rencontré un problème, il a traversé quelques difficultés. Et puis, Boom, à la fin du film, tout est résolu. Maintenant il peut vivre le bonheur total tout le reste de sa vie. 

Réfléchissons un peu. 

Est-ce que cette croyance est réaliste ? Est-ce que cela ressemble à ce que vous vivez ?

Chaque année en Europe, 25 % de la population souffre de dépression ou d’anxiété. On estime qu’une personne sur 5 sera touchée par la dépression au cours de sa vie. 

Selon une étude réalisée en 2003, 22 % de la population française souffrira d’un trouble anxieux à un moment ou à un autre de son existence. 


Si le bonheur était l’état normal de l’être humain, ne croyez-vous pas que ces chiffres seraient différents ? 

Nous sommes soumis aussi au culte de la performance qui nous instille l’idée que tout devrait être parfait, que l’on devrait réussir infailliblement dans tous les domaines. Face à cela, nous avons tendance à taire nos luttes intérieures, à les garder pour nous, secrètes.

A cause de cela, beaucoup d’entre nous croient que les autres sont plus heureux qu’eux. Ou alors qu’ils ont moins de problèmes. Leur vie de couple est plus épanouissante, ils sont en meilleure forme, leur travail est plus intéressant. 

Stop. Cette croyance est une illusion. 

Juste entre vous et moi, beaucoup de personnes font bonne figure. Ce n’est pas que leur vie est paradisiaque, c’est seulement qu'elles ne vous parlent pas de leurs combats intérieurs. (Cela dans le but de paraître sous leur meilleur jour).

Ce bonheur idéal n’existe pas davantage chez les autres que chez vous. 

Il est important d’en prendre conscience car ce mythe ne fait que vous rendre plus malheureux. Il vous incite à courir après quelque chose qui est impossible et il vous culpabilise. 

Ce n’est pas tout. Attendez de voir la suite.

2. Les gens malheureux sont défaillants

Cette croyance découle de la précédente. 

Dans notre société, nous considérons que la souffrance mentale est le signe d’un esprit qui ne fonctionne pas correctement. On y voit de la faiblesse. 

Si vous croyez en ce mythe, lorsque vous avez des émotions ou des pensées négatives, vous risquez fortement de culpabiliser. 

Tout cela est faux ! 

La douleur psychologique fait partie de la vie de chacun. Y compris des êtres humains en parfaite santé mentale. 

Vous n’êtes pas fautif d’avoir des pensées et des émotions négatives. Vous êtes simplement un être humain au fonctionnement tout ce qu’il y a de plus normal !

Je me souviens que découvrir cela, il y a quelques années, m’a permis d’arrêter de m'en vouloir. J’ai été comme libérée d’un poids qui me pesait. 

Mais alors est-ce que cela signifie que vous êtes condamné à souffrir ? 

Non aucunement. 

Il existe des techniques pour orienter votre esprit et pour réduire l’impact que la douleur a sur vous. Il y a des méthodes pour améliorer votre vie et rendre celle-ci vraiment épanouissante. Et c’est tout le sujet de ce blog. Nous allons voir cela au fil des prochains articles.

3. Pour avoir une vie meilleure, il faut se débarrasser de ses émotions négatives

La mauvaise nouvelle c’est qu’il vous sera impossible de vous construire une vie meilleure si vous évitez toute émotion désagréable. 

Tous les changements que vous voudrez faire, tous les projets importants dans lesquels vous vous lancerez s’accompagneront à un moment donné d’émotions déstabilisantes. 

Nous sommes ainsi, en tant qu’être humain, le changement est toujours perturbant pour nous, même s’il est bénéfique. 

La bonne nouvelle c’est que ces améliorations que vous apporterez à votre vie s’accompagneront aussi d’émotions très positives et donneront du sens à ce que vous vivez. 

Vouloir éviter toute sensation désagréable risque de vous enfermer dans votre zone de “confort” (qui est en réalité bien peu confortable) et de bloquer tout progrès. 

Alors ne tombez pas dans ce piège.

4. Il faut contrôler vos pensées et vos émotions

Nous contrôlons bien moins nos pensées et nos émotions que nous le souhaiterions. Lorsque nous combattons une émotion ou une pensée qui nous dérange, celle-ci finit toujours par revenir, malgré toute notre volonté. 

Je ne veux pas dire que nous n’avons aucune maîtrise. Je veux dire que nous en avons moins que ce que nous croyons. 

S’il était possible de contrôler totalement ses pensées et ses émotions, nous nagerions tous dans le bonheur total vous ne croyez pas ?

Si vous n'êtes pas encore convaincu, voici un petit exercice : 

Tout en lisant ces mots, évitez de penser à votre boisson fraîche préférée. Ne pensez surtout pas à son goût rafraîchissant par une chaude journée d’été. Ne pensez pas à sa couleur, sa texture ni à la sensation qu’elle procure dans votre bouche. N’imaginez pas ce que ce serait d’en prendre une gorgée et de la sentir vous rafraîchir et vous désaltérer.

Alors à quoi avez-vous pensé ?

Ce mythe vous pousse à lutter contre votre propre nature. Il vous conduit dans une guerre qui est perdue d’avance. Il vous culpabilise aussi, pour rien. 

C’est comme essayer de nager contre un courant qui vous ramène toujours à la même place. 

Le seul moyen est d’abandonner cette lutte et d’accepter ses émotions et pensées négatives. Il y a davantage d'informations dans mon guide offert pour savoir comment faire et comment diminuer l’impact que les émotions et pensées désagréables ont sur vous. 

Une fois cela fait, vous pouvez consacrer votre énergie plutôt sur ce que vous pouvez contrôler : vos actes. Cela sera bien plus profitable. 

C’est par vos actes que vous pouvez construire une vie plus épanouissante et parvenir à un bonheur authentique. 

Voyons maintenant le dernier mythe.

5. Le bonheur est un état de grâce permanent

Permettez-moi d’être directe. 

Si c’est ce que vous pensez il va falloir attendre… un paradis à la fin de vos jours. 

Le bonheur ce n’est pas seulement se sentir bien. Si c'était le cas, les toxicomanes seraient les gens les plus heureux de la terre.

Les sensations de contentement, de plaisir que nous aimons tant ressentir sont très éphémères. Elles vont et viennent. Malgré tous nos efforts, il est impossible de les retenir. 

Le véritable bonheur ce n’est pas cela. 

Le véritable bonheur c’est mener une vie qui a du sens. et comme nous l’avons vu ci-dessus, dans cette vie, vous aurez forcément à un moment donné des sensations désagréables. 

Mais une existence qui a du sens amène aussi quelque chose d'exceptionnel : un profond sentiment de vitalité, le sentiment de réussir sa vie. Et cette sensation-là ne disparaît pas. C’est cela un bonheur authentique.


Et maintenant ?

Voilà dans cet article, nous avons vu quelles sont les fausses croyances dont il faut vous libérer pour vous épanouir davantage. 

Ce sont justement ces illusions et cette recherche active de bonheur à tout prix qui rendent malheureux. 

Le bonheur fuit celui qui le cherche.

Alors oui je ne dis pas que cela se fait en un claquement de doigt. Ces mythes sont très répandus partout autour de nous, ils sont entretenus par la culture et souvent considérés comme vrais juste parce que "tout le monde le sait". 

Commencez par ça : la prochaine fois que vous essayerez de lutter contre une émotion, de contrôler ce que vous ressentez, de faire comme si tout allait parfaitement bien alors que non, remarquez-le et lâcher prise. Soyez bienveillant envers vous-même, autorisez-vous à être simplement humain et à ressentir ce que vous ressentez. 

Cela vous permettra de cesser de culpabiliser. Vous allez arrêter de vous prendre la tête et juste profiter de la vie sans attendre.

Comment être vraiment heureux

(sans faux-semblants)

Téléchargez votre ebook offert

Nadia

Ce que j'ai appris sur le bonheur et sur la gestion des émotions a changé ma vie. Maintenant, j'aimerais changer la vôtre !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}